Les actualités

Céramiques & Réfractaires déménage

Céramiques & Réfractaires déménage.

La PME romorantinaise Céramiques & Réfractaires vient de déménager. Un changement de locaux crucial pour cette entreprise reconnue.

Attention, fragile ! Le déménagement de Céramiques & Réfractaires n’a pas été une mince affaire, tant ses outils de travail sont délicats. L’entreprise, spécialisée depuis 1985 dans la fabrication de creusets dentaires, a commencé à prendre ses nouveaux quartiers dans la zone d’activité Les Grandes-Bruyères en juillet, mais elle ne s’y est vraiment installée que depuis septembre.

Ce changement de site était crucial pour la PME romorantinaise. « Nous étions trop à l’étroit, route de Langon. Et nous avons eu une visite de l’inspection du travail : nos anciens locaux n’étaient plus aux normes », explique sa PDG Delphine Saulas.
Plus de 50 % de l’activité réalisée à l’export Pour son déménagement, Céramiques & Réfractaires a reçu le soutien de la communauté de communes du Romorantinais et du Monestois qui a mis la main à la poche (lire par ailleurs). « Si nous ne faisions pas quelque chose, l’entreprise risquait de disparaître, faute de capacités productives nouvelles », a justifié le président de la communauté de communes Jeanny Lorgeoux, vendredi, lors de l’inauguration des nouveaux locaux.
C’est désormais dans un bâtiment tout neuf de 875 m2 que Céramiques & Réfractaires poursuit son activité. La PME de huit salariés fabrique des creusets pour la fonte de métaux précieux et non précieux. En particulier à destination des prothésistes dentaires pour la fabrication de couronne. Mais les produits de la PME romorantinaise trouvent également des débouchés dans les secteurs de la bijouterie, de la fonderie ou encore auprès de l’université de Limoges.

« Nous réalisons plus de 50 % de notre chiffre d’affaires à l’export. En Europe, mais aussi en Asie (Corée du Sud, Kazakhstan, Japon), au Canada, aux États-Unis », précise Delphine Saulas. Céramiques & Réfractaires réalise un chiffre d’affaires avoisinant les 700.000 €. « Il devrait être en progression cette année », estime la chef d’entreprise. De quoi lui permettre d’envisager des investissements, notamment l’achat d’une imprimante 3D.

Toutes les actualités

image
Titre
23 April, 2019

The sweeping the cloud what might be right for you may not be right for some here is the story of a man named Brady who was busy with three right for you may not be right.

image
Titre
23 April, 2019

The sweeping the cloud what might be right for you may not be right for some here is the story of a man named Brady who was busy with three right for you may not be right.

image
Titre
23 April, 2019

The sweeping the cloud what might be right for you may not be right for some here is the story of a man named Brady who was busy with three right for you may not be right.

Infos clients

Demande d'infos